Donauwellen (vagues du Danube)


Voici un gâteau que j’avais goûté chez ma grand-mère il y a un long moment. Mais je n’ai jamais oublié combien il m’avait plu. Je voulais déjà le faire depuis un bon moment et l’occasion s’est présenté. C’est une spécialité allemande à base de gâteau marbré, de cerises et de crème. On obtient un gâteau généreux, délicieux et pas du tout sec, grâce à la crème et aux cerises.

 

recette-donauwellen-cerise-chocolat

 

Ingrédients pour un grand moule rectangulaire :

Temps de préparation : environ 40 minutes – Temps de cuisson : environ 30 minutes

 

Le marbré 

 

– 240g de beurre

– 240g de sucre

– 6 oeufs

– 360g de farine

– 1 paquet de levure chimique

– 1 verre de cerise

– 3 CS de cacao

 

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le beurre et le blanchir avec le sucre et les jaunes d’oeufs.

Ajouter la farine et la levure et mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

Monter les blancs en neige et les ajouter délicatement à la préparation.

Répartir la moitié de la pâte dans le moule. Rajouter à l’autre moitié le cacao et bien mélanger. Répartir ensuite sur la pâte vanille et remuer un peu avec une fourchette pour obtenir un effet marbré. Répartir les cerises sur la pâte et les enfoncer légèrement.

Enfourner pour environ 30 minutes. Pour voir si le gâteau est cuit, planter la pointe d’un couteau dans le gâteau, si elle ressort sèche, c’est que c’est cuit.

 

La crème 

 

 1 sachet de pudding vanille

– 1/2 L de lait

 100g de sucre

– 100g de beurre mou

 

Faire bouillir le lait avec le sucre, puis faire le pudding.

Quand celui-ci est quasiment froid (à partir de 40°C et en-dessous), le mélanger avec le beurre petit à petit. Puis répartir la crème sur le gâteau refroidi.

 

La ganache 

 

– 100g de chocolat

– 3 CS de crème fraîche

 

Faire chauffer le chocolat au micro-onde avec la crème, pour qu’il soit fondu à moitié.

Puis mélanger jusqu’à ce que le chocolat soit fondu et la ganache liquide mais pas trop. La répartir sur la crème et mettre le tout au frais.

Et voilà, il ne reste plus qu’à le déguster !

 

 

Posté le 19 octobre 2012 dans Gâteaux et compagnies, Pâtisseries du monde par Malou.







Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recherche


Newsletter