Les pim’s maison aux fruits rouges : délicieusement gourmands !


Comme pas mal de personnes, j’aime beaucoup les pim’s, ces petits gâteaux composés d’une génoise et de marmelade recouverte d’une couche de chocolat croquants. Les pim’s sont généralement à l’orange mais ces dernières années, de nombreux autres goûts sont apparu : framboises, poires…

Cela fait quelques temps que j’avais envie de tester les pim’s maison. J’ai récemment fait de la confiture framboise groseille, et je m’imaginais déjà cette confiture dans mes pim’s. Maintenant, c’est chose faite ! Les pim’s maisons sont délicieux, simple à faire, vraiment, il n’y a rien de compliqué, c’est pas trop long et au moins, on sait ce qu’il y a dedans !

J’ai trouvé la recette sur un blog super sympa : la super superette, qui propose pleins de recettes de nos gâteaux commerciaux favoris mais fait maison ! J’aime beaucoup ce principe de faire tout maison. Souvent c’est même bien meilleur que dans le commerce et finalement, pas compliqué à réaliser ! N’hésitez pas à faire un tour sur ce beau blog. J’ai un peu modifier la recette, la génoise reste identique que sur le site mais le reste a un peu été remanié ! 😉

Je me suis d’ailleurs déjà un peu lancée dans la reproduction de recettes commerciales avec les crispy tenders à la kfc, les bountys maisons ou encore le gâteau au chocolat fourré à la noix de coco, façon kinder délice. Eh ben je peux vous dire que c’est super bon, le fait maison !! =)

 

recette-pims-fruit-rougerecette-petit-gâteau-comme-pims-genoise-confiture

 

Ingrédients pour une trentaine de pims :

Temps de préparation : 30 minutes – Temps de cuisson : 10 minutes

 

La génoise

 

– 2 oeufs

– 50g de sucre

– 1 sachet de sucre vanillé

– 35g de maïzena

– 15g de farine

– 2 CàC de levure chimique

– 1 pincée de sel

 

Préchauffer le four à 180°C.

 

Dans un saladier, mélanger les jaunes d’oeufs avec les sucres jusqu’à blanchissement. Ajouter la farine, la maïzena et la levure et mélanger le tout au batteur électrique. Dans un autre saladier, monter les blancs en neige avec la pincée de sel. Une fois que les blancs en neige sont bien fermes, les incorporer délicatement à la première préparation. Il faut aller doucement pour avoir une génoise gonflée et moelleuse. Pour cela, il suffit de mélanger le tout avec une cuillère en bois, en formant des gestes circulaires du bas vers le haut de la préparation.

Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, déposer une cuillère à café de pâte et former un beau rond. Vous pouvez aussi utiliser un moule en silicone à mini-tartelette, les génoises auront du coup toutes la même forme mais sans le moule ça marche très bien aussi et je trouve que finalement c’est plus facile pour mettre la confiture.

Placer la plaque au four et cuire pendant environ 10 minutes, le temps que la génoise prenne une belle couleur dorée.

Laisser refroidir puis détacher les génoises du papier sulfurisé ou les démouler.

 

La confiture

 

 un pot moyen de confiture de framboise groseille ou celle de votre choix (la recette ici)

 

Mettre une cuillère à café de confiture sur les génoises refroidies. Si vous les avez cuites sur le papier sulfurisé, déposer la confiture sur le côté plat de la génoise, celui qui était en contact avec la plaque. Pour les génoises en moule, prendre le dessus de la génoise, plus large.

Ma petite astuce pour pouvoir déposer facilement le chocolat sur la confiture est de mettre pendant une vingtaine de minutes les génoises garnies au congélateur. La finition en sera grandement facilité.

 

Le chocolat craquant

 

 140g de chocolat noir dessert

 

Faire fondre le chocolat au bain-marie ou au micro-onde (plus de précision sur la fonte du chocolat ici). Le chocolat doit être parfaitement lisse et fondu.

Sortir les génoises garnies du congélateur. Mettre une CàC de chocolat fondu sur la génoise garnie et en recouvrir totalement la confiture. Il faut faire le minimum de passage sinon le chocolat chaud va se mélanger à la confiture et là c’est plus dur de répartir le chocolat. Faire pareil pour chaque génoise garnie de confiture puis déposer les pims au frais, le temps que le chocolat prenne.

Eh voilà ! Vous obtenez des pim’s comme ceux du commerce : génoise moelleuse, confiture coulante et chocolat croquant ! Et en plus, c’est vous qui l’avez fait ! Le top nan ? 😉

Bonne dégustation !

 

Posté le 26 août 2013 dans C'est facile !, Chocolat, Confitures et curds, Gâteaux et compagnies, Muffins, cupcakes et biscuits par Malou.



Les pim’s maison aux fruits rouges : délicieusement gourmands !
Notez ce post





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recherche


Newsletter