Gâteau au pudding (Le pudding kuche)


 C’est un grand classique dans la famille et dans mon village d’origine, mais je me rends compte qu’il est bien peu connu ailleurs, ce qui est bien dommage ! Voici encore une délicieuse recette de ma grand-mère, qui obtient toujours un grand succès lors des fêtes de famille, ce qui est tout à fait compréhensible, puisqu’il est tout simplement délicieux. Pas trop lourd, frais et super fondant, ce gâteau fera la joie de vos invités, et du pâtissier qui l’aura confectionné ! 😉


Le principe est simple et ressemble un peu au mille-feuille : 3 ou 4 couches de pâtes biscuitées cuites fourrées de pudding ou de crème pâtissière, selon les préférences, pour finir par un glaçage au sucre glace. Un pur délice et le glaçage crée toujours son petit effet !

 

recette-gâteau-pudding

 

Ingrédients pour un gâteau au pudding (28cm, soit 15 personnes) :

Temps de préparation : – Temps de repos : 1h – Temps de cuisson : 10 à 12 minutes

 

La pâte (pour 3 à 4 plateaux)

 

 350g de farine

– 175g de beurre ramolli

– 175g de sucre

– 2 paquets de sucre vanillé

– 1 paquet de levure chimique

– 2 oeufs entiers

 

Mélanger tous les ingrédients dans un grand saladier jusqu’à obtenir une pâte homogène qui ne colle quasiment plus. Pour cela, n’hésitez pas à rajouter un peu de farine. La pâte reste malgré tout bien molle, un peu comme une pâte à biscuit. Placer la pâte au frigidaire pendant 1h.

Une fois reposée, la retravailler rapidement et la découper en quatre. Sur du papier sulfurisé fariné, étaler la pâte. Pour obtenir la forme de ma pâte, je l’ai étalé pour obtenir un cercle, puis j’ai utilisé mon plus petit plat à tarte que j’ai retourné sur la pâte,en l’utilisant comme un emporte-pièce. On obtient alors une belle forme ciselée et identique pour les 4 plateaux. Renouveler l’expérience pour les 4 plateaux.

 

pâte-sablée

 

Les placer au four pendant 10 à 12 minutes à 150°C. Surveiller la cuisson pour qu’ils ne soient pas trop cuits, puis laisser refroidir.

 

biscuit

 

Pour le pudding, j’utilise les sachets où il suffit de rajouter du lait et du sucre, saveur vanille ou chantilly. Pour ce gâteau, j’ai à la fois fait une crême pâtissière, (avec les jaunes d’oeufs qui me restaient des macarons) et du pudding, j’ai ensuite mélangé les deux préparations. Il y a 2 ou 3 plateaux de pâtes à fourrer, compter alors l’équivalent de 2 ou 3 sachets de pudding à peu près (1 sachet par étage). Mieux vaut en avoir trop et mettre de côté l’excédent, que pas assez. Pour ceux qui préfèrent la crème pâtissière, voici les ingrédients.

 

La crème pâtissière (quantité pour un gâteau, sans mélange avec du pudding) 

 

 750ml de lait

– 1 gousse de vanille

– 6 jaunes d’oeufs

– 190g de sucre

– 2 sachets de sucre vanillé

– 45g de farine

– 60g de fécule de pomme de terre ou maizena

 

Couper la gousse de vanille dans la longueur et enlever les grains. Mettre les grains et la gousse évidée dans une casserole avec le lait et faire chauffer à feu doux jusqu’à ébullition.

Pendant ce temps, battre les jaunes avec le sucre jusqu’à blanchissement de la préparation. Ajouter la farine et la fécule et mélanger. Quand le lait est chaud, ajouter une partie de celui-ci sur la préparation aux oeufs et mélanger.

Puis tout remettre dans la casserole et chauffer jusqu’à épaississement tout en remuant. Enlever du feu et laisser un peu refroidir.

 

Montage

 

Pour le montage, on place un plateau de pâte au fond, que l’on recouvre d’un tier de pudding ou de crème pâtissière. C’est plus facile de verser le pudding s’il est encore tiède, mais pas trop liquide non plus. Laisser refroidir puis recouvrir du deuxième plateau, et ainsi de suite jusqu’au troisième plateau.

 

montage-gâteau-pudding

 

Le glaçage

 

– un blanc d’oeuf

– pas mal de sucre glace

– deux à 3 carreaux de chocolat noir dessert fondu

 

On va ensuite recouvrir le quatrième et dernier plateau d’un glaçage au sucre.

Pour cela, on mélange le blanc d’oeuf avec du sucre glace jusqu’à obtenir une consistance opaque et épaisse. On obtient alors un glaçage royal. Verser celui-ci sur le gâteau et répartir sur toute la surface en essayant de faire attention qu’il ne coule pas sur les côtés. Laisser sécher à l’air libre 10 minutes.

Pendant ce temps, faire fondre le chocolat. Le mettre ensuite dans une petite poche à douille (j’ai utilisé un petit outil qu’on m’avait offert, comme une mini poche à douille, c’est super pratique, mais vous pouvez aussi mettre le chocolat fondu dans un sac congélation et couper un tout petit bout au coin, le but étant d’obtenir un petit trait de chocolat ou tout simplement au cornet).

Former des cercles concentriques de chocolat sur le glaçage à moitié refroidit, puis, avec la pointe d’un couteau, partez du centre pour aller vers l’extérieur du gâteau en appuyant légèrement sur le glaçage. Puis inverser pour le prochain trait. Vous obtenez alors un beau visuel.

 

glaçage-bicolore-toile-d'araignée

 recette-gâteau-pudding-mille-feuille-allégé

 

 

Placer le gâteau au frais avant de déguster. La pâte va alors perdre de sa dureté et devenir moelleuse sous l’action du pudding, ce qui donne un gâteau super fondant ! A manger sans modération !

Bonne dégustation !

 

 

google.com, pub-5311266643045243, DIRECT, f08c47fec0942fa0

Posté le 20 juin 2012 dans Cuisine Alsacienne, Gâteaux et compagnies, Pâtisseries du monde par Malou.







22 réponses à “Gâteau au pudding (Le pudding kuche)”

  1. Bassard dit :

    Bonjour votre Le pudding kuche ressemble un peu à un gâteau de ma grand mère qui le tenait de sa belle mère qui était d’Alsace je crois, cela s’appelle un six galettes, 6 pattes sablée très fine avec de la crème pâtissière (chocolat ou café ou caramel) un dessert incontournable au repas de famille je vais en réaliser un pour le réveillon.

    salutations

    Frédéric

    • Malou dit :

      Vous avez raison, ça ressemble beaucoup à votre 6 galettes. D’ailleurs, ça a l’air appétissant. Il doit être haut aussi avec 6 plateaux. Vous auriez une photo? Merci pour votre retour, c’est toujours sympa de partager sur nos recettes de familles. =)

  2. Muriel dit :

    Bonjour, ma maman (origine alsacienne) nous faisait ce gâteau. J’avais toujours pensé que c’était une recette de famille avant que je ne le retrouve sur votre site. Mon frère en raffole et je lui en fais toujours un à Pâques. Je fais aussi les galettes de pdt et les crêpes aux cerises.

    • Malou dit :

      Super ! =) eh oui c’est vraiment un gâteau régional j’ai l’impression. Surtout au vue des différents commentaires ! 😉 Trop chouette aussi pour les autres recettes ! 😉 merci pour ton retour !

  3. Marie dit :

    Bonjour

    C’est la première fois que je trouve la recette du gâteau au pudding que nous faisait ma maman quand on était petits qui elle même tenait la recette de ma grand mère c était le dessert de toute les fêtes.
    merci beaucoup
    bon dimanche

    • Malou dit :

      Ah ben je suis ravie que tu l’aie trouvé chez moi ! 😉 C’est tout pareil chez nous ! C’est le gâteau qu’on réclame tous à ma grand-mère.
      bonne journée à toi

  4. Martine dit :

    Bonjour, ma grand mère alsacienne réalisait ce gâteau, qu’elle appelait « Deckelkueche » (gâteau à couvercle) pour le 1er janvier. J’en ai remangé il y a quelques années lors d’une exposition à la maison de l’Outre-Forêt à Kutzenhausen – délicieux!

    • Malou dit :

      Ah super ! C’est vrai que les biscuits sont appelés deckel en alsacien. 😉
      C’est trop chouette de voir que c’est connu dans toute l’Alsace. 😉

  5. Severine dit :

    Un delicieux souvenir de mon enfance ! Mon fils a adore. Et votre blog regorge de recettes que ma maman faisait quand j’etais petite, je l’ajoute a mes favoris !

    Severine – une alsacienne en exil

    • Malou dit :

      Génial ! =) j’en suis ravie !! =)
      C’est vrai que c’est un gâteau très simple, on l’appelle d’ailleurs le gâteau du pauvre, mais c’est tellement bon !! =)
      Merci encore pour votre retour ! J’aime trop voir que ça touche, que ça rappelle des souvenirs d’enfances, et notre belle Alsace ! =)
      Tu habites où maintenant ?

      • Severine dit :

        J’habite en republique tcheque, ou la cuisine est finalement assez proche de la cuisine alsacienne, on y trouve des galettes de patate, des genres de spatzele… mais c’est toujours un plaisir de faire de la vriae cuisine alsacienne !

  6. Paulette dit :

    qu’est*ce que le pudding, et ça se trouve où ?

    • Malou dit :

      C’est un sachet de poudre que l’on dilue dans du lait chaud avec un peu de sucre, et on obtient une crème vanillé qui ressemble beaucoup à la crème pâtissière, avec un peu plus de tenue. On en trouve en grande surface (en France en tout cas), rayon pâtisserie (là où l’on trouve les kit de gâteau type alsa, le sucre vanillé et tout ça). Mais on peut très bien aussi faire le gâteau avec de la crème pâtissière. Le pudding est juste un peu plus léger à la dégustation.

  7. Ball dit :

    Peut on faire le deckelkueche la veille
    Je suis Alsacienne et je me souviens les jours de fêtes
    Ma maman faisait ce gâteau très bon

    Merci de me répondre

  8. Ball dit :

    Merci pour votre réponse je vais m’y mettre jeudi
    Pour le lendemain .

    Ce gâteau sera le gâteau de mon anniversaire.

    Merci beaucoup

    .

  9. agnès mentz dit :

    Depuis des lustres je suis à la recherche de cette recette que ma grand mère nous faisais très souvent et dont elle avait gardé la recette secrète, que de souvenirs , merci de l’avoir partagé, elle l’appelait scherwe kuchen

  10. Astride dit :

    C’est le Deckel Kueche, très apprécié lors des fêtes de famille (en particulier pour les anniversaire). Pour moi, pas de glaçage, mais recouvert d’une mousse au chocolat. Une tuerie !

  11. Mathieu dit :

    Bonjour
    Peut on cuire la pâte (plateaux )en avance 1 ou 2 jours

  12. Laurent Mathieu dit :

    Bonjour
    Pouvez vous me dire si on peut cuire les plateaux pour le gâteau le jour d’avant .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recherche


Newsletter