Beignets Soufganiot, des beignets super moelleux à fourrer


Carnaval approchant, c’est le moment de resortir nos recettes de beignets préférés. J’en ai déjà partagé cinq sur le blog : les beignets de carnaval (fourrés au nutella), les beignets au fromage blanc, les beignets cuits au four pour les amateurs de beignets mais pas de graisse, les beignets aux pommes façon Thoumieux et enfin des beignets de carnaval danois. Je ne me souvenais même plus que j’en avais déjà tant.

Aujourd’hui, je vous en partage une nouvelle, trouvé sur le super blog boulange, le Pétrin, les Soufganiots. Ceux sont des beignets israéliens, mangés à l’occasion d’Hanoucca. Je ne suis pas du tout familière des traditions culinaires juives d’Hanoucca mais par contre, j’ai parfaitement adhéré à la recette.

On obtient un beignet bien gonflé, super moelleux, goûtu et surtout avec de la mâche. On ne mord pas dans de l’air, ce que j’apprécie beaucoup dans des beignets (c’est d’ailleurs pour cela que je n’ai toujours pas réalisé les beignets de carnaval alsacien, un peu trop creux à mon goût, mais je me rattraperai, promis!), et en même temps, on peut les fourrés car juste assez creux pour cela. Mais ils sont également délicieux sans être fourré.

J’ai choisi la version mini, fourrée à la crème pâtissière. Autant dire qu’ils n’ont pas fait long feu.

 

 

Ingrédients pour une quarantaine de petits beignets soufganiot, ou une vingtaine de grands :

Temps de préparation : 30 à 40 minutes – Temps de pousse : au moins 3h30 – Temps de cuisson : 2 à 3 minutes par fournée de beignet

 

  • 700g de farine T55 (je n’en avais plus, j’ai du coup pris 75% de T45 et 25% de T65)
  • 25g de levure boulangère fraîche (bien meilleure au goût que l’instantanée ou en poudre)
  • 2 CàC de sel
  • 75g de sucre
  • 4 oeufs
  • 125ml d’eau
  • 125ml de lait
  • 60g de beurre

 

Dans la cuve de votre robot, mettre la farine, le sel et le sucre (dans un coin pour le sel et le sucre, ou les recouvrir avec la farine. Il faut éviter de mettre la levure directement en contact).

Ajouter la levure fraîche émiettée.

Ajouter les 4 oeufs, le lait et l’eau.

Pétrir pendant quelques minutes afin d’obtenir une pâte homogène.

Racler les bord et ajouter alors le beurre en morceau. Pétrir 5 à 8 minutes. La mettre en boule et la placer dans le bol. Recouvrir le bol d’un torchon propre et laisser lever 1h à 1h30 à température ambiante, jusqu’à ce que la pâte ait doublée de volume.

 

 

Dégazer ensuite la pâte (pour cela, il suffit de l’écraser délicatement ou de racler les bords vers le centre) et recouvrir à nouveau d’un torchon. Mettre au frais pour minimum 30 min-1h. Pour moi, j’ai toujours laissé reposer 1H au moins à température ambiante et encore une fois autant au frais. On peut aussi laisser la pâte une nuit au frais. Dans ce cas, laisser un peu moins lever à température ambiante.

Après les temps de levées, fariner votre plan de travail et y déposer la pâte. L’abaisser doucement au rouleau jusqu’à environ 1cm d’épaisseur.

Avec un emporte-pièce de 4 à 5cm (pour petits beignets) ou 8cm pour les grands, découper des ronds dans la pâte jusqu’à épuisement complet de la pâte. Les déposer sur le plan de table fariné et de manière espacée sinon vous allez avoir du mal à les détacher. C’est ce qu’il m’ait arrivé la deuxième fois que je les ai fait (photos de l’article), du coup ils n’étaient pas aussi ronds et beaux que la première fois. Les recouvrir du torchon propre et laisser lever.

Pendant ce temps, faire chauffer l’huile dans une grande casserole à bord haut ou dans la friteuse. La température idéale est environ 155-160C°.

Préparer un plat recouvert de papier absorbant, un autre avec du sucre mélangé à un peu de cannelle pour l’enrobage.

Si vous voulez les fourrer, penser à préparer la crème pâtissière à l’avance. Vous pouvez bien sûr également les fourrer au nutella, à la confiture, à la compote…

Une fois l’huile chaude, y mettre plusieurs beignets. Faire cuire environ 1 minutes (ou un peu plus) par face. Puis les égoutter et les déposer sur le papier absorbant. Lancer la prochaine fournée. Pendant sa cuisson, mettre les beignets un par un dans le mélange sucre/cannelle. Il faut le faire assez rapidement après la cuisson pour que le sucre adhère encore. En pâtisserie, ils le font même directement après la sortie de la cuisson mais je préfère quand même retirer un peu de graisse avant.

Si vous voulez les fourrer, laissez refroidir un peu les beignets avant et utiliser une poche à douille.

Et voilà, vous obtenez de délicieux beignets, moelleux à souhait !

Bonne dégustation !

 

 

 

Posté le 27 février 2017 dans Brioches et viennoiseries, Occasions particulières, Pâtisseries du monde par Malou.



Notez ce post


>



2 réponses à “Beignets Soufganiot, des beignets super moelleux à fourrer”

  1. Marie-Jo dit :

    Bonjour malou,ils sont très beaux ces beignets, très gourmand… Bises,marie jo.

  2. Christelle dit :

    Salut Marilyne !

    Miam, tes beignets ont l’air délicieux ! Continue de nous faire partager tes idées de recettes !

    Bises à la famille,
    Christelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Recherche


Newsletter